Présentation de Caro à Jean et Annie..(suite3)

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Présentation de Caro à Jean et Annie..(suite3)                  Nous étions sortis de la piscine pour chacun s’installer sur transat, le soleil nous caressait, nous séchait.Les filles parlaient chiffons, chaussures, parfois une somnolait,  Jean et moi de musique, surtout. Je demandais si Roger et sa belle nous rejoindraient, Annie me répondit que non, qu’ils étaient partis une semaine en vacances dans une ferme, je lançais ” Pour traire les vaches ” ” Le fermier élève des poneys et des chevaux ” dit Annie ” Ils veulent apprendre à monter à cheval ” ” Non l’inverse, elle veut réaliser un fantasme ” rétorqua Annie, je me tournais vers Jean qui acquiesçait de la tête.Puis sur un signe d’Annie, elles partirent en direction de la maison, se préparer pour la soirée, quant à mon oncle et moi, nous étions chargés, de préparer la table, de découper, d’éplucher, bref de cuisine, les filles devant réapparaitre qu’au moment de l’apéro. Annie déposa les vêtements que nous, les hommes devions mettre.Bien évidemment nous allâmes à notre tours coller une oreille à canlı bahis şirketleri la porte nous  séparant du couloir menant aux chambres, espérant entendre et notre curiosité fut récompensée, des rires et des soupirs se firent entendre.Tout était prêt, habillés tout deux d’un pantalon à pinces et d’un gilet sans manche à même la peau, confectionnés par Annie, Jean et moi assis sur le canapé sirotant un verre, nous attendions l’arrivée des belles dames.On entendit la porte s’ouvrir et chacune leur tours elles entrèrent, indécentes, impudiques, Jean et moi étions subjugués, l’ambiance en quelques secondes passa de tranquille à, chaude, érotique, elles étaient debout, montées sur leurs échasses devant nous, se dandinant d’une jambe sur l’autre, passant leur langue sur leur lèvres, comme pour annoncer le programme à venir.Annie avait confectionné une robe avec un filet de pèche, portée nue et des talons vertigineux, Jeanne habillée comme à son arrivée et ma chérie portait une micro jupe en jeans avec un chemisier noir transparent ouvert, canlı kaçak iddaa montée sur des échasses également.Annie et Jean prirent place sur le canapé deux places, les filles sur le canapé trois places, moi entre la mère à ma gauche et sa fille, ma chérie à ma droite.Comment tenir une discussion, quand les doigts des femmes à vos côtés vous effleurent, quand leurs lèvres vous embrassent le cou, quand leur langue effleure la commissures de votre bouche et que devant vos yeux votre tante opère de même avec son mari, que ses jambes grandes ouvertes laissent admirer un fruit qui déjà luit.Le whisky n’était pas seul responsable de la chaleur qui montait en moi. Annie en maitresse de maison mit fin à ce moment très chaleureux ” A table “, elle avait une crainte, que Jean s’endorme sur son verre.Quand Caro sorti son pic du poêlon, il n’y avait rien, Jean s’en aperçu ” Caroline tu as un cage ” annonça t-il, les femmes le regardèrent interrogatives ” Oui nous avons convenu de cela avec Phil “, j’indiquais à Caro son cage ” Tu vas sous la table canlı kaçak bahis et tu donnes du plaisir avec ta bouche pendant une minute à tous les convives “.Sans rechigner, Caro se glissa sous la table, suça Jean, lécha Annie, Jeanne et me suça. Annie dut se caresser durant une minute, Jeanne eut comme cage de s’empaler sur une bouteille pendant le même laps de temps. Jean et moi prouvant que nous savions manger la fondue bourguignonne échappâmes aux cages.Chacun du raconter sa ou ses meilleures expériences sexuelles, je fus le dernier, bien sur je racontais surtout pour Jeanne le début de mon éducation avec comme professeur Annie, je débutais mon histoire avec ma prof quand Caro m’interrompit ” Raconte ton histoire avec Edith “, je remplis mon verre et racontais, pendant mon récit Jean et Annie s’étaient rapprochés, tout comme Jeanne et sa fille, certaines mains disparues sous la table faisaient s’empourprer les joues.Quand j’eu fini mon histoire les femmes étaient troublées, excitées, Jean applaudit, me félicita, Caro me dit ” Tu l’invite quand Joao à l’appart ” ” Non à la maison ” repris Jeanne, intéressée “, ” on peut faire une petite bouffe ici, aussi ” ajouta Annie, elle aussi curieuse, toutes voulaient rencontrer mon ami d’enfance, mon frère, je leur promis qu’elles feraient sa connaissance. 

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir