Au parc de la pointe de Yamachiche

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Au parc de la pointe de YamachichePar une belle journée d’été chaude et collante, je décide d’aller me promener au parc de la pointe de Yamachiche. J’arrive, aucune voiture, je prends le sentier de bois en hauteur, je ne vois aucun oiseau, trop chaud. J’avais amené une bouteille d’eau, j’en bois un peu et en laisse couler sur mon corps, ça mouille mon t-shirt et mon short très court et serré. Ma queue semble appréciée, car elle se gonfle, mon short se déforme. J’arrive au bout et aperçois un homme assis qui regarde au loin. Les craquements du bois le fait se retourner pour me voir, je vois bien qu’il regarde ma bosse et sourit- bonjour, qu’il me dit- bonjour- il fait chaud- un peu- beau short- merci- vous me semblez à l’étroit un peuJe rougis- approchez-vous un peuJe me place devant lui. Il colle sa main sur ma queue qui finit par être au garde-à-vous en moins de deux. il baisse le vêtement et avance sa bouche, l’ouvre et fait glisser ma tige, sa langue fait le tour de mon gland, il gobe en entier mon pieu et le suce. Je relève mon t-shirt pour me jouer avec mes mamelons, les caresses, les pinces avec force. J’ai de la difficulté à rester debout- couche-toi sur le bancJ’obéis et il recommence sa fellation, en me pinçant les bouts des seins, je gémis- je vais jouiril augmente la succion, j’explose. Il prend bien soin de tout avaler et me nettoie le pénis.- merci- de rien, vient je connais un petit coin tranquilleJe me rhabille et le suis. On arrive près d’un petit plan d’eau, il se fout à poil, moi aussi, il va à l’eau, je le suis. Il se colle à moi et m’embrasse à pleine bouche, docile, je le laisse faire, il a un petit goût de sperme, j’adore, canlı bahis ses mains descendent sur mes fesses. Moi je lui tâte la queue, humm, elle me semble bien grosse- tu aimes ce que tu touches- oh oui- tu la veux ?- avec douceur, oui- sortons de l’eau et mets-toi à quatre pattesJe m’installe tel que demander, il se place derrière moi, se mouille un doigt et le fait glisser en moi. Il fait de mouvements de va-et-vient puis, insère un deuxième doigt et me fouille- je vais te fourrer la chatte- oui, oui, ouiil se crache sur la queue et ma rondelle, colle son gland à mon trou, mets ses mains sur mes hanches et doucement pousse son pieu en moi. Je le sens bien son beau pénis me pénétrer, je me contracte- la salope- claque moi le cul, chauffe-moi les fesses- on pourrait nous entendre- pince-moi les mamelonsIl me prend un sein et me serre le bout très fort- aouch, plus fortIl serre encore plus fort, j’ai tellement mal, je bande. Il augmente la cadence de ses mouvements- quel cul tu m’offres, si doux, si chaud, je vais te remplir- oh oui, lubrifie-moi l’intérieurIl s’arrête, se crispe, ses ongles pénètrent ma chair, sa queue se gonfle et son sperme coule en moi, moi, je me retiens de crier mon orgasme, j’asperge le sable de mon foutre, je tremble- si bon, merci- merci à toi de m’avoir offert ton cul, un cul de première, j’aimerais te revoir- il y a un motel à la halte routière, je prendrais une chambre pour la nuit, si tu veux- ok, je te donne mon numéro de cellulaire, tu me diras la chambre- okOn se rhabille et revient vers le stationnement, lui, sort un vélo qu’il avait caché, on s’embrasse et je entre dans ma voiture et prends la bahis siteleri direction du motel la porte de la Mauricie et prends une chambre. Ensuite, direction d’une pharmacie pour m’acheter une bouillote pour bien me laver l’intérieur avec rasoirs et crème épilatoire ainsi qu’une brosse à cheveux avec un manche d’une bonne grosseur et un tube de lubrifiant. Je passe par la SAQ pour du rhum et vin, au dépanneur pour de la bière. Je reviens à la chambre et commence par me mettre de la crème sur tout le corps, attends quelques minutes, je me fais la barbe. Me remplit le cul d’eau tiède, répète l’opération plusieurs fois pour être très propre. Je passe sous la douche pour enlever les poils et bien me laver partout. Après, je m’essuie et m’enroule la serviette autour du corps en me cachant la poitrine comme font les filles. Comme j’avais amené mon ordi, je me branche sur le web pour ouvrir mes sites de culs, je mets un film de gays, je texte le numéro de la chambre à mon baiseur. J’enlève la serviette, je prends la brosse à cheveux, mets du gel dessus et sur ma rondelle, la colle à mon trou et pousse, humm que c’est bon. je la pousse au fond et commence des va-et-vient, tout en regardant les deux hommes matures qui baisent, je les imagine me fourrer à qui mieux mieux. Je sens monter en moi une décharge, je vais jouir. J’augmente la cadence, je m’agrippe aux draps, mon corps se crispe, j’arrête, j’explose et je jouis sur les draps. je me recule un peu pour lécher mon sperme. Je me laisse tomber sur le lit, ça cogne à la porte, je me lève et ouvre, il est là- salut, humm, toute nue, tu m’attendaisJe le prends par la main, le fait entrer, bahis şirketleri l’embrasse à pleine bouche, en lui massant la queue à moitié bander. Je me presse à défaire le bouton et la fermeture éclair du pantalon, le baisse, je mets à genoux pour le sucer- oh la fille est toute chaude- je te veuxje me place à quatre pattes sur le lit, j’ai mis les oreillers, un par-dessus l’autre, y dépose ma figure et de mes deux mains écartent mes fesses- aller, fourre-moi, plante-moi ta queue, défonce-moi, remplie-moi encore de ton sperme, je te veux- Tabernacle, t’es en feu, salopeIl se fout à poil et vient coller son gland à ma rondelle et d’un coup sec me transperce et aussitôt se met à me fourrer comme jamais je me suis fait baiser, pour lui, comme une question de vie ou de mort. Je sens ses ongles pénétrer ma chair- oui baise-moi comme une chienne, je ne mérite que ça, je suis une sale pute, fais-moi malje bande fort, je me pince les mamelons- oh mon amour, je vais jouir, tu me donnes tout un orgasme, je, je, je, n’arrête pas, fourre ta truie, oui, oui, ouiJe crois que je vais mourir tellement l’orgasme est intense. À nouveau, j’inonde les draps de foutre. Cela doit l’exciter, il s’arrête, il gémit, et me remplit le cul. Je m’avance, sorrtant sa queue de moi, je me retourne et commence à lui sucer le pieu, bien la nettoyer, j’y vais avec coeur- Sacrament, c’est la première fois que je vis cela, wow, merci- merci à toi, une bière ?- pourquoi pasBizaremment, malgré cette journée de plein cul, on s’assied sur le lit et on commence à se parler de nos vies respectives un bon moment. Il termine sa bière- bon je te quitte, merci- merci à toi et j’ai déja hâte de te revoirJe lui donne mon adresse, des fois qu’il vienne à Montréal. Il s’en va, moi, un bon verre de rhum en regardant un bon film de cul en me masturbant, la brosse dans le cul. Après, je m’endors le sourire aux lèvres

Ben Esra telefonda seni boşaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir